Journal de bord | 3/2020

Je suis dans une phase d’intense activité et d’intense doute : j’ai envie de faire plein de choses, trop de choses. Je sais que j’ai des phases comme ça de temps en temps et ça finit par passer.

Pas forcément dans l’ordre, voici ce que j’ai envie de faire en ce moment – mais les journées n’ont toujours que 24h, je travaille toujours à temps plein et j’ai toujours une fille.

  • de la couture : c’est toujours au programme ! Je termine en ce moment une blouse Be Pretty en viscose de chez Cousette ; j’ai du crêpe de viscose crême pour faire une chemise Azur ; du jersey de viscose moutarde pour un Renfrew à manches longues. Ma fille m’a aussi passé commande d’une robe de Noël en jersey rouge et tulle blanc avec une broderie blanche (la robe 38 « Black Rose » du magazine Ottobre 6/2014). En lingerie, j’ai commandé trois kits (2 chez Idonim et un chez Etoffe malicieuse) et mis à jour un peu mes stocks de matériel. J’ai fini ma version test du patron tout récemment sorti de MakeBra : le Sew Comfy Bra et j’aimerais maintenant faire une vraie version. J’aimerais aussi publier ici tout ce que j’ai fait ces derniers mois (certains sont déjà pris en photo), puisqu’après tout, l’idée de ce blog c’est de servir d’archives de mes créations.
  • du patronage / modélisme : pour mes 40 ans, je me suis faire offrir la collection des trois livres de modélisme de Dominique Pellen et je me suis offert toute seule les cours vidéo qui vont avec sur Artesane. Je n’ai donc plus qu’à m’y mettre et ça fait quelques années que je voudrais avancer dans ce domaine. J’ai quelques bases mais ce n’est pas suffisant.
  • du tricot : après plusieurs mois à tricoter très peu, voire pas du tout, je commence à voir le bout de mon pull Threshold, commencé le 18 avril 2020. Je crois que je n’aurais jamais mis autant de temps à tricoter un pull – je précise que je n’ai rien tricoté d’autre pendant ce temps. J’avais juste pas envie ou j’étais trop fatiguée le soir. J’ai acheté de la laine pour faire un Senecio qui devra remplacer la serpillère qui me sert de gilet d’intérieur depuis 2012. Quelque chose me dit que ce ne sera pas fini pour cet hiver…
  • de la sérigraphie : hormis une petite impression pour occuper ma fille pendant les vacances de Pâques du premier confinement, je n’ai rien fait du tout en sérigraphie depuis bientôt deux ans. Je ne me souviens même plus des réglages pour faire l’insolation des cadres et de toute façon, j’ai déménagé et mon installation est à refaire. Mes cadres retendus chez Buisine n’ont toujours pas été déballés de leur carton depuis janvier 2019 et me narguent.. Je pense que mon émulsion est périmée maintenant. A la médiathèque de ma ville, j’ai trouvé le Manuel de la Sérigraphie dont je n’avais vu que des extraits sur Amazon. Peut-être que ça me remettra le pied à l’étrier.
  • de la gravure (ou linogravure) : j’aime le côté relativement simple à mettre en œuvre et je voudrais imprimer du tissu pour faire une jolie housse pour ma machine à coudre. Ou peut-être à faire en sérigraphie, je ne sais pas.
  • du tissage aux tablettes : j’ai acheté du beau matériel chez Micky Tissage et je voudrais l’utiliser un peu plus. Ce qui n’est pas évident avec le tissage, c’est la mise en place et je ne la maîtrise pas encore.
  • du filage : cet été, j’ai cardé mon kilo de toison – de tête, je ne sais même plus ce que c’est comme race. J’aimerais progresser pour sortir un peu de ce que je sais faire mais si je ne pratique pas, je ne risque pas de progresser… et j’aimerais aussi apprendre à faire mon propre fil pour le tissage aux tablettes justement.
  • de la broderie de Lunéville (ou broderie au crochet) : j’ai acheté de quoi en faire avec pour objectif d’arriver à broder du tulle pour mes soutien-gorge, mais après quelques essais infructueux, j’ai abandonné.
  • de la cuisine : je voudrais refaire des brioches et enfin essayer les kanelbulla du livre « La Cuisine des Pays Nordiques » que j’ai déjà depuis 2/3 ans.

Bref, ça fait plein d’envies, peu de temps pour les réaliser et j’ai du mal à prioriser. Le pire, c’est que je culpabilise et du coup, je ne fais rien, c’est idiot. Sans compter que dans tout ça, il serait bon pour mon équilibre mental de prévoir du temps pour ne rien faire et arrêter de me mettre la pression..

One Reply to “Journal de bord | 3/2020”

  1. […] mon côté après le précédent billet qui me voyait pleine d’envies mais avec peu de réalisations, je me suis bottée les fesses […]

Répondre à Journal de bord | 1/2021 – So.. Textiles ! Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.