Créer un patron de culotte à ses mesures

Aujourd’hui, c’est tuto ! Cet article est la version écrite du tuto vidéo que j’ai publié sur ma chaîne YouTube.

J’ai testé plein de méthodes différentes de patronage de culotte (Esmod, Beverly Johson, Porcelynne, etc.) et celle que je vais vous présenter m’a parue la plus logique et surtout, c’est celle qui m’a donné le meilleur résultat en terme de confort. Et c’est ce qui compte n’est-ce pas ? Cette méthode est dérivée de celle de KatMakes, j’y ai ajouté ma touche personnelle.

Préambule : si vous n’avez jamais réalisé de patron de couture, le patronage de culotte est une très bonne introduction ; il n’y a que trois pièces à réaliser et le nombre de mesures utilisées reste raisonnable.

Le patronage se fait par demie-pièce : demi-devant, demi-dos et gousset. Les mesures de circonférence devront donc être divisées par 4 (tout d’abord par 2 pour le devant et le dos, puis encore par 2 pour faire la demi-pièce)

Le matériel nécessaire pour patroner

  • Mètre-ruban pour prendre les mesures
  • Crayon à papier ou porte-mines
  • Gomme
  • Règle japonaise
  • Équerre
  • Papier (grandes feuilles ou rouleau)
  • Pistolet (facultatif mais bien pratique)
  • Calculatrice

La prise de mesures

Attention ! ces mesures sont à prendre en sous-vêtements

Les mesures horizontales

n° 1 – Circonférence à l’endroit souhaité pour le haut de la culotte, pour l’exemple, je choisis le tour de petites hanches (TPH)

n° 2 – Circonférence à l’endroit le plus large du bassin (tour de grandes hanches ou TGH)

n° 3 – Largeur minimale de gousset : elle varie peu. Le mieux est de prendre celle d’une culotte existante qui vous va bien. Pour l’exemple, je choisis 7 cm

Les mesures verticales

n° 4 – Hauteur entre mesures 1 et 2

n° 5 – Hauteur de la couture de côté : c’est votre choix, pour l’exemple, je prends 5 cm

n° 6 – Longueur totale de la fourche : depuis la hauteur désirée devant et dos en passant par l’entrejambe

n° 7 – Longueur de la fourche devant : partie de 5 sur le devant qui s’arrête à l’endroit où vous avez la couture d’entrejambe sur un pantalon

n° 8 – Longueur de la fourche dos : partie de 5 pour le dos qui s’arrête à l’endroit où vous avez la couture d’entrejambe sur un pantalon

(Si tout se passe bien, 7 + 8 = 6) (non, ce ne sont pas des mathématiques alternatives :p)

n° 9 – Longueur du gousset : c’est à personnaliser. Moi je préfère 14 cm de long, dont 9 pour le devant. Si vous hésitez, prenez des mesures sur une culotte existante et après vous modifierez selon vos préférences.

Prendre en compte l’élasticité du tissu

Comme on utilise du tissu avec un peu de stretch, il va falloir ajouter un coefficient de réduction (CR). Voici les trois grandes catégories d’élasticité que j’utilise :

CatégorieCompositionCoefficient à appliquer (CR)
Jersey peu élastique100 % coton0.9 – 0.95
Jersey moyennement élastique95 % coton et 5 % élasthanne ou 100 % bambou ou 100 % viscose0.8 – 0.85
Jersey très élastiqueAvec plus de 10 % d’élasthanne0.7 – 0.5
les trois catégories d’élasticité du tissu retenues ici

Attention, il faudra de toute façon faire une toile et ajuster en fonction de vos préférences. Certaines personnes préfèrent que ce soit serré, d’autres au contraire ne supportent pas que ce soit trop ajusté.

Vous devez donc pour patroner appliquer le coefficient de réduction à vos circonférences (mesures 1 et 2) :

Tour de petites hanches * coefficient de réduction = mesure à utiliser

exemple : 92 * 0.9 = 82.8 cm

Je vous conseille à ce stade de vous préparer une petite feuille de papier avec les mesures finales à utiliser.

Patronage du devant

  • Tracer la verticale du milieu devant ; à l’équerre, placer la ligne perpendiculaire qui sera la ligne de petites hanches
  • Placer sur cette ligne le tour de petites hanches (auquel on a appliqué le CR) / 4
  • Sur la verticale du milieu devant, placer la hauteur entre TPH et TGH, pour l’exemple, 16 cm
  • A partir de ce point, tracer une parallèle à la ligne de petites hanches, ce sera la ligne de grandes hanches
  • Placer sur cette ligne le tour de grandes hanches (auquel on a appliqué le CR) / 4
  • Tracer légèrement au crayon la ligne de côté
  • Sur cette ligne, placer la hauteur de couture de côté (n° 5)
  • Placer la longueur de fourche devant (n° 7)
  • Placer la hauteur du gousset devant sur la ligne milieu devant (partie de n° 9)
  • Placer la largeur de demi-gousset (n° 3 divisé par deux)
  • Abaisser le milieu devant en haut de 1.2 cm
  • Avec le pistolet ou à la main, tracer la courbe du haut de la culotte
  • Avec le pistolet ou à la main, tracer la courbe de l’échancrure (cette courbe peut être plus ou moins prononcée, c’est très personnel)
  • Arrondir légèrement le haut du gousset en conservant l’angle droit au milieu devant

Patronage du dos

  • Tracer la verticale du milieu dos ; à l’équerre, placer la ligne perpendiculaire qui sera la ligne de petites hanches
  • Placer sur cette ligne le tour de petites hanches (auquel on a appliqué le CR) / 4
  • Sur la verticale du milieu dos, placer la hauteur entre TPH et TGH, pour l’exemple, 16 cm
  • A partir de ce point, tracer une parallèle à la ligne de petites hanches, ce sera la ligne de grandes hanches
  • Placer sur cette ligne le tour de grandes hanches (auquel on a appliqué le CR) / 4
  • Tracer légèrement au crayon la ligne de côté
  • Sur cette ligne, placer la hauteur de couture de côté (n° 5)
  • Abaisser le milieu dos de 1 cm et tracer la courbe du haut de la culotte
  • Placer la longueur de fourche dos (n° 8)
  • Placer la hauteur du gousset dos sur la ligne milieu dos (partie de n° 9)
  • Placer la largeur de demi-gousset (n° 3 divisé par deux) au niveau de la couture d’entrejambe et la largeur de gousset en haut (c’est un choix personnel, pour l’exemple, j’ai choisi 6 cm) ; arrondir la courbe
  • Rejoindre ce point au bas de la couture de côté pour tracer la ligne des fesses

Attention ! la forme de la culotte sur la fesse est encore une fois très personnelle et dépendra à la fois de vos goûts et de la forme de votre fessier. Vous pouvez avoir besoin de modifier cette forme en passant d’une ligne droite à une courbe ; mais là on sort du patronage de base et on arrive dans les modifications, ce qui n’est pas le sujet ici.

Créer le gousset

  • Découper le gousset devant et le gousset dos et les joindre par la « couture » d’entrejambe
  • Créer une pièce complète (pour éviter d’avoir à placer une si petite pièce sur la pliure du tissu) en recopiant les deux éléments
  • Ajuster la courbe de côté (avec le pistolet, vous pouvez faire cette opération en deux fois)

N’oubliez pas d’identifier vos pièces de patron ; il n’y a rien qui ressemble plus à une pièce de patron qu’une autre pièce de patron ! Ajoutez les éléments de base : nom du patron, n° de version, date, CR utilisé (et pourquoi pas les mesures utilisées) et n’oubliez pas d’indiquer le devant et le dos sur le gousset

Finaliser les pièces avec le sens d’élasticité et les marges de couture

Le sens d’élasticité est dans le sens horizontal ici, pour que l’élasticité soit appliquée autour de votre corps. Le sens d’élasticité est donc perpendiculaire au milieu devant et milieu dos.

Les marges de couture

Pour les coutures d’assemblage, j’ai pris l’habitude, avec les patrons anglo-saxons, de coudre à 1/4 », soit 0.6 cm. Vous pouvez choisir 0.5 cm si c’est plus facile. Ne mettez pas de grandes marges de couture comme celles que l’on voit sur les vêtements de dessus, vous serez embêtés dans les courbes.

Pour les coutures d’élastique, cela dépendra de l’élastique que vous allez choisir : mesurez-le sur la partie utilisable (sans les festons s’il y en a) et reportez cette mesure. A titre d’exemple, mon élastique préféré mesure 0.8 cm.

Et la toile !

N’oubliez pas de faire une version test !

Si ce tuto vous a été utile, n’hésitez pas à me le dire en commentaire, ça me fait toujours plaisir et ça me ferait également plaisir de voir vos réalisations. De même, si vous avez des questions, j’essaierai d’y répondre au mieux.

3 Replies to “Créer un patron de culotte à ses mesures”

  1. Ca a l’air tellement simple, avec toutes ces explications et ces illustrations… Merci pour le partage !! Si jamais un jour j’ose me lancer dans la confection de culottes, je sais au moins où trouver les meilleures infos 😉 en tous cas c’est tentant !

  2. depuis que j’en vois sur les sites et blogs,je vais essayer de m’en réaliser ,de faire le patron et si je suis convaincue……….je me lance
    de toute façon avec un test ,on ne gaspille pas grand chose
    merci pour toutes tes explications

    1. Merci ! en effet, c’est une bonne introduction et au pire c’est quelques heures et un peu de tissu perdu – rien de grave donc !

Répondre à LaPtiteBete Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.